Sélectionner une page

Communiqué du Bureau du Rassemblement National des Pyrénées-Atlantiques

 

Ce lundi 13 août à 15h, François Verrière (délégué départemental) s’est rendu en compagnie de  Jean-Michel IRATCHET (conseiller régional Nouvelle-Aquitaine), Sylviane LOPEZ (déléguée départementale adjointe du Rassemblement National des Pyrénées-Atlantiques) et de Nicolas Cresson (Membre du bureau départemental), à la  frontière Hendaye/Irun pour constater le dispositif de contrôle mis en place par les autorités et pour signifier leur désapprobation quant à la folle politique migratoire imposée par certains dirigeants européens.

Après le démantèlement d’un gigantesque trafic d’êtres humains en Espagne, l’accueil officiel de bateaux de pseudos ONG, et les débarquements sauvages, sur les plages, au milieu des touristes, l’Espagne est devenue une des portes d’entrée favorites de l’immigration illégale en Europe.

L’arrivée massive de « migrants » en terre espagnole a vu la ville d’Irun prise d’assaut par une population cherchant à pénétrer sur le sol français.

Sur place, nous avons pu observer plusieurs groupes de clandestins se promenant tranquillement en France sans aucun dispositif de contrôle fixe à la frontière !

Deux heures plus tard nous avons été témoins d’une reconduite à la frontière espagnole par des policiers français qui ont fait preuve d’un grand professionnalisme et même de courtoisie auprès des clandestins.

Ces policiers nous ont fait part de leur lassitude et nous ont dit avoir été très marqués par les accusations infondées de certaines associations les accusant de vols de portables et de brutalité envers les clandestins.

Evidemment, le Rassemblement National ne peut que réitérer un soutien sans faille à nos forces de l’ordre qui participent malgré elles à un jeu de dupe consistant à jouer le rôle de taxi pour certains clandestins.

Les autorités françaises ont passé un accord avec l’Espagne qui permet de renvoyer tout clandestin interpellé à la frontière ou qui se trouve en France depuis moins de quatre heures.

Au Rassemblement National, nous demandons que tout clandestin soit expulsé du territoire sur le champ et sans conditions.

Nous pouvons imaginer le grand nombre de clandestins entrés sur notre sol en toute impunité et qui seront aussitôt à la charge de la communauté nationale.

Nous tenons à alerter sur la situation critique qui se met en place ces dernières semaines dans notre département. Plus que jamais nous nous devons d’agir pour ne pas faire d’Hendaye un deuxième Calais ou un deuxième Menton.

Le constat actuel est sans appel : notre frontière est une véritable passoire !

Des millions de nos compatriotes connaissent des situations difficiles. Nous avons le devoir de penser à eux en priorité.

VERRIERE François

Délégué Départemental

Rassemblement National des Pyrénées-Atlantiques

Tél : 06.67.77.14.53