fbpx

Communiqué de presse du rassemblement national des Pyrénées-Atlantiques

 

Comme nous l’avions prédit lors de notre action du 13 août dernier à la frontière Hendaye/Irun, l’immigration clandestine qui continue
à passer par celle-ci, amène son lot de désagréments.

Et comme nous l’avions pressenti, Hendaye devient un nouveau Menton et Bayonne devient un petit Calais.

Le centre de rétention administratif d’Hendaye est submergé de travail, d’autant que la police Espagnole ne joue pas le jeu, sachant
que les clandestins n’ont pas l’ambition de rester sur leur territoire.

L’afflux de clandestins que nous avions vu passer à la frontière de jour, préfère maintenant passer de nuit.
Ce jour, photos à l’appui, nous constatons la formation d’un camp de migrants, place des Basques au centre-ville de Bayonne.

La politique de Bruxelles et des instances européennes conduite depuis des années à transformé les frontières de notre pays en véritables passoires.
Ce sont maintenant nos concitoyens qui vont subir les conséquences de cette politique immigrationniste.

La réponse est bien sur politique et chacun de nous avons le pouvoir de changer les choses, notamment lors des prochaines élections européennes.
Si comme nous le croyons, une majorité de patriotes se retrouvent au Parlement européen, alors nous pourrons, entre Nations libres et souveraines
remettre en question les accords de Schengen et rétablir le contrôle de nos frontières.

En France, seul le Rassemblement National demande l’arrêt de l’immigration massive.
Rejoignez-nous, pour que vive la France !

VERRIERE François
Délégué Départemental
Rassemblement National des Pyrénées-Atlantiques
Tél : 06.67.77.14.53
francois.verriere@rassemblement-national64.fr

Accueil

Pin It on Pinterest

Share This